11/10/2012

t'as cru qu'j'étais mourru

 

 

Ce matin, j'étais en galère de clopes... je suis sortie en acheter au Paki du coin dans une tenue de clocharde... Une vraie baraki force trois mille de Charlewé, que si j'savais que personne ne lit ce billet (évidemment, i know...vous êtes 4317 à être connectés...) je rajouterais bien un p'tit « mes couilles ti » tellement je me suis faite peur...

J'ai failli décéder, c'était comme un signe. Fallait obligatoirement et urgemment que je poste un billet, agrémenté d'une photo. Pour que tu juges, cher lecteur assidu, de la dégaine de miséreuse!

photo septembre 011.jpg

Alors bon. Passons.

Maintenant que j'y suis, je vais régler quelques comptes. Si. Si. Attends. Ça pue la trahison mon frère. Exactement. En cause: mes bitches. Oui, mes copines qui disent: « Pas d'arêtes dans le bifteck »...T'imagines, lecteur compatissant, le hight level de la feinte qu'elle peuvent parfois atteindre ces deux meufs? Faut du courage, du courach même... Je fais une cure d'Oméga 3, juste pour disposer d'assez de concentration quand je les vois.

Ces... conasses... désolée, mais tu m'connais...sous-entendent que mon dernier achat, un magnifique jeans taille 28/30 qui me sublime le cul que t'en crèverais, n'est, en réalité, pas un 28/30. Fronce le sourcil et capte le cheminement pervers de ces vieilles jalouses..hein. Alors quoi... Mon cul rentre pas dans un 28/30???Hein Mesdames?*$!!

J'ai des témoins de moralité, bande de vicieuses, du lourd, des femmes de flics... oui, je sais, elles n'ont pas prêté serment, elles, mais bon, je trouvais que ça en jetait... Et j'ai même une photo de la pièce à conviction qui sèche. Ensuite, bande de vipères malodorantes, quand vous m'verrez avec mon beau jeans qui ma couté un avant-bras, vous deviendrez lesbiennes. OK. On parie?

photo septembre 013.jpg

Te jure.

Après toutes ces considérations hautement philosophiques, je me suis mise à bosser. J'ai rempli cette foutue déclaration trimestrielle de TVA. Ce qui paraît simple, comme ça. Mais avant, j'ai du ranger mes papiers. Trier. Compartimenter vie privée et vie professionnelle. Archiver. Ça m'a pris deux heures. Et voilà le résultat... J'en ai oublié de bouffer. Il est quinze heures.

 

photo septembre 014.jpg

Elle est floue, je sais...pour pas que tu lises tout kes'ke j'avais écrit...

Allez, les vilains, tout de bon!

 

16:19 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : levis, bruxelles, copines, meuf, cul, journal, pluche |  Facebook |