27/11/2012

J'étudie mon cours d'Histoire des Styles

Et à trente-trois ans (ouais, je sais, je les fais carrément pas, laisse tomber, la jouvence, c'est myself), force est de constater que rien n'a changé. Comme à dix-huit, Roland Garros et le Mondial en moins. Je peux pas. J'ai mis le Shopping de AB3 à fond et je surfe sur tous les profils des mes nombreux amis FB. J'ai fait un résumé de résumé du résumé (quatre lignes pour dix pages, rien que des titres) et j'me rassure en planifiant une lecture assidue du cours pour... Samedi matin 07H45... Une petite heure avant l'exam proprement dit.

Quoi. Pourquoi changer une équipe gagnante qui a tapé du 60% durant toute sa scolarité sans jamais défaillir (en buvant, en fumant, en baisant, en sortant, en nageant, en faisant du théâtre et en se faisant insulter par sa mom's)? Hein? Que celui qui a pensé en ayant un look douteux se manifeste immédiatement!

A l'époque, je réfléchissais déjà à des sujets hautement philosophiques pendant mes glorieuses sessions d'étude intensive, délaissant rapidement les formules de math et de physique à retenir: Putain, D m'a carrément dis « on s'voit demain ». J'ai trop de la chance. D a prévu de me voir demain (ouais, espèce de cruche... D est dans ta classe, à moins que D ne décède d'une sclérose en plaque ultra rapide... Tu croiseras D tous les matins) ou encore S a maté mon cul, j'en suis sûre, quel froc mettre demain pour l'exam de chimie, comment faire pour être assise devant S et faire tomber le plus naturellement du monde mon stylo et surtout pourquoi Q n'appelle pas... moi, je l'appelle pas en tout cas... Allo, V, putain, j'suis trop dégoutée, j'arrive pas à étudier, Q n'appelle pas.

 Je sais, mes réflexions philo à 16 ans n'auraient pas fait bander G.Deleuze...

 Aujourd'hui, je suis une femme, je me shoote aux huiles essentielles pour gérer mon tempérament... impulsif.... (faute à moitié avouée... genre, j'écris ça juste pour satisfaire certains détraqués qui pensent que je suis complètement ingérable...) Et quand j'étudie, je pense à des vrais trucs... Enfin, que Freud serait trop fier de moi. Le rapport entre le nombre de coïts avec luv coloc et la bonne ambiance à la maison.... Et donc, sans généraliser, plus tu fais le sexe, plus le Lui t'écoute, plus le Lui communique et plus le Lui vide le lave-vaisselle. Faut le savoir. Ce qui entraîne moins de crises d'hystérie de la boule d'hormones que je suis. Bon, ça fait bander ni Freud ni Deleuze, mais y en a peut-être un qui trouvera dans l'équation Fête à la maison= Madame dit oui tout le temps X Monsieur s'acquitte de ses tâches ménagères de quoi se vautrer dans un hiver de marshmallows....

 

14:18 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

et le rouleau de PQ dans tout çà ???

Écrit par : lescy | 27/11/2012

Les commentaires sont fermés.