22/08/2011

SERIEUX?

 Je suis dans une phase de totale futilité. Cause du temps, ce mois d'août ne m'inspire pas de réflexions philosophiques sur l'être et le devenir. J'ai pas envie de fluoter ce que je lis, j'ai abandonné Duras et Bond. Edward, pas James. L'été me lasse, d'autant qu'on en a pas eu. Je feuillète avec intérêt les magazines de mode. La nouvelle collection automne-hiver a pointé le bout de son col en laine. En plein milieu d'un mini orgasme provoqué par une paire de Miu Miu, je tombe sur un cliché que c'est pas possible, les créateurs, faut qu'ils arrêtent de déconner! La photo d'une meuf, en robe. La robe noire, de base, bien coupée, indémodable qu'ils vous disent. A porter avec un it-accessoire de la saison: des mi-bas noirs et des sandales. Sérieusement? Allez. Faut pas déconner. Sur la filasse sans cul de presque deux mètres, c'est ni beau ni moche. C'est … Ben... la photo d'un mannequin pas souriant. Mais j'invite le bon monsieur qui a misé sur « la mode est un éternel recommencement » dans mon dressing (j'ai pas de dressing, mais rien que de l'écrire, j'ai bon). Voir en vrai le style mi-bas et petite robe noire. Suis sure qui manquerait que le tablier à fleurs et les mules pour que je ressemble à ma mamy. Des mi-bas. Avec des sandales. Quand je mets des mi-bas et que j'enlève mon froc, je verrouille la porte à double tours pour être certaine que mon mec ne me chope pas en grave délit de niquage de libido, voire volonté réelle de plonger notre couple vers un divorce imminent. C'est pire que les jambes qui piquent. Les mi-bas, c'est pas comme les bas jarretelles, ça fait pas le même effet sur le bipède primitif. En plus, ça laisse des marques sur le haut du tibia. Non. Vraiment, j'aime la mode, mais là, trop is te veel, je passe, joker, je me couche. L'hiver de Pluche se fera sans mi-bas. Même si je passe pour la ringarde de service. Sérieux.

22:01 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.