26/01/2011

Quand le rêve devient réel...

Bien au sommet du précipice, malgré les armes et la confiance, un instant, le doute parvient à se faufiler... Quand les songes les plus doux se transforment en la vraie vie, je sais pas pour toi, mais pour ma pomme, j'avoue, y comme un frisson de peur qui m'a remué! Je t'écris de mon salon. Mon nouveau chez nous...Même que si on veut, mon Lui et moi, on abat tous les murs, on peint des cœurs roses sur les murs et le lendemain, vraiment, si on veut, on les transforme en fleurs hippies chics... C'est nous le chef! Et être le boss, c'est pas simple. C'est pour cela, le frisson...Va falloir être perspicace, futée, débrouillarde et inventive pour que ce truc continue, de loin, à ressembler à un rêve! Il s'en est passé des trucs des trucs depuis la dernière fois... Le dernier billet. Des caisses à bananes ont envahi mon ancien appartement, elles ont bouffé tout notre espace vital, on a cru qu'on allait y rester, comme dans un bon film de série B. Elles ont fait le tri dans nos vies, décidé du futile, du vieux et du nécessaire. Putain de caisses à bananes! Ces petites bitches ont jeté tellement de trucs. Dont j'avais même oublié l'existence. Comme dirait ma tendre génitrice: « Ces caisses à bananes ont fait le ménage par le vide ». La vaisselle gardée soigneusement dans la cave depuis deux ans, buiten mon frère, déchetterie, comme je te le dis. Enfin, comme je te l'écris! Et je t'en passe des presse-purées et des vieux rideaux. Un vrai génocide de la vieillerie! L'ONU (Organisation des N'amis Unis) est venue à notre secours, avec un de ces putains de container sur roues, un ascenseur géant et des tas de feintes pourries pour lutter contre l'invasion des caisses à bananes. On a eu leur peau en moins de trois heures, un vrai combat d'arabes et de chats... Spéciale dédicace... On les a domptées jusque dans notre nouveau logis, emprisonnées dans la chambre n°2, celle qui, on l'espère, ne restera plus trop longtemps vide... Et on a repris nos biens, rangé notre vie dans de nouveaux murs, nos murs. Vie de fou j'te dis. Et on s'est même pas réveillé! A pluche les fous et merci à celles et ceux qui ont perdu quelques lombaires dans la fight! Dieu que c'était beau!

 

22:42 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

05/01/2011

Drastique...

T’est déjà arrivé de vouloir dormir avec une nouvelle paire de chaussures tellement que tu les aimes, que tu peux plus les enlever, qu’elles vont super avec le patchwork incertain de ta garde-robe. Et bien tant mieux pour toi, petite égoïste égocentrique qui ne pense qu’à son plaisir. Pour ma part, ces sensations orgasmiques sont loin derrière moi, je suis au bord de la dépression. Avec cette période pourrie de solde qui me rappelle, sans cesse, chaussures à talons tu n’achèteras point. Tel est mon destin. Ai beau essayer de m’emballer sur le choix des futures peintures de mon futur chez nous, rien de comparable. La vie est grise, j’ai plus rien à me mettre et je trouve pas mon jour d’ovulation. Suis à deux pas de me jeter dans le canal. Savais que j’avais trop la pêche pendant les fêtes, ma période de dépression « nowelatique » (comme post traumatique quoi, mais ce rapportant à la Nowel ! Faut tout t’expliquer, consulte pour cette absence d’imagination !) arrive sur le tard, quoi ! Fais chier, bordel de merde. Ma carte Visa est emballée dans un carton avec une chiée de bouquins. Rempart à de trop lourdes dépenses. Et il se pourrait que je déballe toutes les caisses cet après-midi à la recherche du crédit d’or… La restriction ne sied pas à mon teint ni à mon humeur. Un fait. Je suis mal partie, se pourrait que la disette s’installe jusque mars… Tu rends compte. Si un jour, dans ta promenade, tu rencontres un tarée scotchée à la vitrine d’un magasin de pompes et bavant tout son manque, langue dehors et yeux qui pleurent… cherche pas… ce sera Bibi à  la dérive !

15:53 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/01/2011

Résolutions

Définitions du dico : Décision ferme, en bref… Alors, je me lance dans la création d’une nouvelle liste ? Hein ? Pas sérieux tout cela, sachant que je vais, à peine et grands maux, en respecter… une… Hein ? Allez, juste pour le fun. Ma liste de bonnes résolutions pour l’an neuf !

Je posterai trois notes toutes les semaines sur mon blog mauve, répondant ainsi à la demande de tous ces lecteurs addicts qui me vénèrent.

Je perdrai cinq kilos.

Je vaincrai mon découvert, ne retournerai plus jamais en dessous de zéro, je deviendrai une gestionnaire hors du commun et niquerai les frais bancaires ! Ce qui implique, implicitement, la chose suivante : je ne m’achèterai plus de chaussures.

Je retournerai nager deux fois par semaine. Pour arriver à respecter la deuxième résolution. Faut être logique hein !

Je trouverai enfin mon putain de merde de jour d’ovulation, arrêterai donc de claquer ma thune si précieuse, dans des tests à la con. Mais bordel, comment font les autres meufs ? Je la trouve jamais cette foutue période. Mes copines me disent : « Tu le sens, tu dois être à l’écoute de ton corps,… » Mais putain, je suis à l’écoute de rien du tout moi, je combats. Tu crois que je le temps d’analyser mes coups de gueule ? Te jure !

Je diminuerai la clope. Si promis juré. Et si je tombe enceinte, j’arrêterai complètement, mais uniquement si…

Je ferai à bouffer tous les soirs. Même le vendredi. Rien qu’en l’écrivant, je me marre, tu peux être certain que celle-là, elle va valser avant le dix janvier !

Même que je vais arrêter de me plaindre, de m’énerver, de dire des gros mots, de boire de la vodka, d’arriver en retard au boulot, d’avoir peur, de jamais finir mes tasses de café, d’être cynique, ect. Et tous ceux-là, c’est déjà foutu, ils comptent pour du beurre, mais bon, comme j’y avais pensé, je te les communique chers lecteurs. Une chose est certaine, en 2011, il va se passer des trucs inconnus, qui me font très peur, mais je gère, faut pas t’inquiéter. Si le monde me fait le gros dos, m’en fous, je resterai dans mon appart au parquet qui tue, à écrire, coller, restaurer, réparer et décorer. Parce qu’en 2011, Mon Lui et moi, on devient propriétaire ! Gin gueule belle les vilains ! A pluche !

18:12 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |