05/01/2011

Drastique...

T’est déjà arrivé de vouloir dormir avec une nouvelle paire de chaussures tellement que tu les aimes, que tu peux plus les enlever, qu’elles vont super avec le patchwork incertain de ta garde-robe. Et bien tant mieux pour toi, petite égoïste égocentrique qui ne pense qu’à son plaisir. Pour ma part, ces sensations orgasmiques sont loin derrière moi, je suis au bord de la dépression. Avec cette période pourrie de solde qui me rappelle, sans cesse, chaussures à talons tu n’achèteras point. Tel est mon destin. Ai beau essayer de m’emballer sur le choix des futures peintures de mon futur chez nous, rien de comparable. La vie est grise, j’ai plus rien à me mettre et je trouve pas mon jour d’ovulation. Suis à deux pas de me jeter dans le canal. Savais que j’avais trop la pêche pendant les fêtes, ma période de dépression « nowelatique » (comme post traumatique quoi, mais ce rapportant à la Nowel ! Faut tout t’expliquer, consulte pour cette absence d’imagination !) arrive sur le tard, quoi ! Fais chier, bordel de merde. Ma carte Visa est emballée dans un carton avec une chiée de bouquins. Rempart à de trop lourdes dépenses. Et il se pourrait que je déballe toutes les caisses cet après-midi à la recherche du crédit d’or… La restriction ne sied pas à mon teint ni à mon humeur. Un fait. Je suis mal partie, se pourrait que la disette s’installe jusque mars… Tu rends compte. Si un jour, dans ta promenade, tu rencontres un tarée scotchée à la vitrine d’un magasin de pompes et bavant tout son manque, langue dehors et yeux qui pleurent… cherche pas… ce sera Bibi à  la dérive !

15:53 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Rien qu'une femme, en somme...
Bonne année malgré tout.

Écrit par : angel | 13/01/2011

ben oui... Bonne année à toi aussi!

Écrit par : pluche | 14/01/2011

Les commentaires sont fermés.