18/10/2010

J'suis sur un coup!

Peur d'écrire, de trop en dire et de m'attirer la chkoumoune du siècle... qui vient de commencer, je sais, mais complètement flippée que la plus forte et terrible malchance du millénaire s'abatte sur ma petite personne, mes petits plans...Ma petite entreprise, comme dirait l'autre. Bon, alors comment te faire partager l'expérience exaltante que je suis en train de vivre sans en dévoiler trop. Exercice de style pour la spontanée que je suis. En fait, j'ai peur de moi. T'étonnes pas si j'appelle pas, si tu me vois plus... je sais pas tenir ma langue, alors, je me cache. Non, je ne suis pas encore enceinte, je te rassure cher lecteur, les histoire de chiasse et de nausée, c'est pas pour ce tome-ci... Et autant te dire qu'une belle cuite de renommée mondiale m'attend si je fais péter la baraque de la baraka! Prépare la vodka frère d'arme! A nous la Pologne. Je viens de taper une pause 'sortie des haricots de l'eau bouillante', comme je peux pas te conter le fin mot de l'enroule,je te noie dans du superflu. L'avantage, c'est que tu en connais un peu plus sur ma vie trépidante, et ma cuisse qui ne cesse de trépigner... tu sais que je bouffe des haricots. Prochain billet, je te développes la recette de la sauce. Bon, comment faire? Écoute, je te décris les symptômes physiques et psychiques... Hyperventilation constante, insomnie chronique, crise de boulimie, paquet de clopes fumé en peu de temps, irritabilité suivie de moments de grande joie, jambe qui danse le jerk en permanence, la gauche, ongles rongés... Qui a pensé comme d'habitude. Hé ben non, Monsieur, en pire! De la Pluche en stress puissance wattmille... De la dynamite, de la pression pure. Ah, mais je gère, hein. Faut pas que tu croies que la situation de l'enroule me tétanise, non. Je gère grave! Sur tous les fronts. Hyperproductive. J'ai jamais aussi bien bosser depuis un an... Je suis à fond et cumule les mandats! Putain, cher collègue, cher admirateur secret, si tu savais comment je crève d'envie de te balancer le truc qui est sur le point de m'arriver... Mais j'peux point. Ai promis. Deux fois. Et pas le même jour. Une fois à moi-même et une fois à mon Lui. J'suis trop dans la merde profonde du truc que tu crèves d'envie de balancer... hé ben non! Tu peux pas! Passons. Si, si, passons, n'insiste pas. C'est du lourd, tu peux pas test!!!!!!! Allez, dans pas longtemps, je lâche le morceau... promis, juré, craché! Si mon corps résiste à ce que je suis en train de lui faire subir. Te jure! A pluche les fous!

19:52 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |