20/08/2010

C'est pas tout!

Ben oui, évidemment. Le récit des mes vacances ne se limite pas à une cohabitation avec des insectes en terrain conquis. Te jure. Quand même, y a des autres trucs. Genre. Le lac de Sainte Croix et son eau Volvic couleur azur. De un. Les gorges et le kayak, de deux. L'eau glacée, de trois... très bon pour les nichons et la circulation sanguine. Les allemands et les hollandais, de quatre. Ah, tu vois. S'en est passé des choses et des histoires en une petite semaine. Sûr, quand on dis lac, on pense vase, eau verte pourrie. Mais ici, lac égal eau transparente et turquoise. Ça, c'est vraiment le pied. Lac dit aussi tranquillité, petite rive bordée d'arbres qui te procurent, en un rien de temps, un paravent naturel et une bonne dose d'intimité. Bon, c'est blindé de hollandais en mobilhome... Ça, où que tu ailles, t'y échappes plus, surtout en France. Lui et moi avions un arme secrète pour les faire reculer de quelques mètres de notre campement de n'amoureux. Un morceau secret caché dans l'ipod. Un truc bien hardcore de rap underground américain... Commençant par, j'te l'donne en mille: « Mother fucker »... Ben oui. Une de ces armes fatales, de destruction massive, pareille que la vodka pour mes relations avec les gens normaux. Y z'avaient peur les hollandais! Enfin. Soit. Passons. Entre deux chapitres, ai continué un semblant d'entrainement , quelques brasses... J'avoue, sans conviction, toujours à traîner avec mon matelas gonflable rose... Durée de flottaison, vingt minutes. Ces chinois, fabriquent des trucs de merde. Et nous, comme des cons, on les achète. Pas fière! Notre Playmobil a assuré grave, avalant les kilomètres de bitumes, jamais rassasiée et toujours en grande forme. Le soleil était au rendez-vous, les croissants beurre aussi. Tous les matins, petite boulangerie , en bas, au village. Ma promenade matinale. Et vas-y, chauffe l'eau, pour le café. Les rituels, ça s'installe à une vitesse! La semaine est passée. Retour sur la route, avec le mystère de la deuxième bande. On a longé la côte d'azur et remonté sur Bordeaux, direction la Dordogne, Bergerac, les champs de tournesols, pour rejoindre le punk roux, la styliste et leurs trois choupettes. Doudou, Vava et Tipiou! Après une semaine à deux, fais péter les apéros et les barbecues! Mais ça, c'est un autre billet!

23:53 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/08/2010

Les courbes d'Aiguines...

Mon Lui raffole, les courbes des guines, j'adore... petit sourire en coin, jeu de mots multiplié à l'infini durant une semaine... les guines des gorges... quel plaisir. Te jure, les mecs, vraiment, ras des pâquerettes... pfff. Mais bon, un rien l'amuse mon Lui! Petite semaine plaisir dans le Verdon, et vrai que les courbes sont plaisantes. Paysage magnifique, couleurs vives et odeurs du Sud. Un petit régal. Notre emplacement de camping ressemblait à une mini Barcelone de la Provence. Multicolore et vif. Avec la tête de rifton de mon tit homme, on faisait pas trop couleur locale, et pourtant. Du pur chill! Bon, j'entretiens une relation particulière avec les insectes depuis le début juillet. Qui s'est consolidée lors de ce voyage dans le Var... Laisse tomber... Ces putains d'insectes, partout, tout le temps. Bien fallu que je cohabite, vu que je tape un peu l'incruste sur leur territoire. Cher lecteur assidu, sache que j'ai même pas gueulé. Non. Crispée, mais pas stridente la Pluche. En ai vu de toutes les tailles et de toutes les couleurs... de la sauterelle camouflage militaire ou sa cousine verte, Madame l'araignée bien plus calibrée que sa nièce bruxelloise, au truc bizarre qui vole et a des reflets cuivrés, beau de loin, quoi. Mais bon, celui-là, je sais pas comment il se nomme, because pas d'internet pour taper une recherche qui te rend moins con et un peu plus intelligent. Ou les deux. Va savoir. C'est comme le truc du verre à moitié plein ou vide, tout est une question d'optimisme et de contexte. J'ai bouffé du fromage de chèvre non stop. Et du pain. Parce que les français, vrai qu'ils conduisent comme des débutants, mais question bouffe et pain, ils savent y faire. Ouais. La route. Te laisse imaginer le nombre d'insultes lâchées à la minute. C'est écrit nulle part que le peuple français a acheté la bande du milieu sur les autoroutes. A 70 ou 130km/h... Rien à foutre, la bande du milieu, c'est à eux! Et puis, ils ont des bagnoles avec le clignotant en option, les français. Dommage qui nous ont pas sorti le gouvernement avec Sarkosi en bonus track. M'est d'avis que cela aurait été moins dangereux que le clignotant (ou clignoteur, hein, moi, je chipote pas) un coup sur dix. Enfin, je ne m'avance pas trop si je te dis, en primeur, cher lecteur assidu, fort possible que j'y retourne dans les gorges du Verdon, et plus particulièrement à Aiguines, petit village en hauteur. Avec le resto des déglingués, les Trois Cyprès, bon, il en reste que deux... où on bouffe trop bien et t'as même le sourire et les conseils du patron en 'tiens, je te l'offre'... D'autant qu'une semaine, t'avouera que c'est pas énorme, nous reste plein de coin à voir et encore quelques belles descentes dans les gorges que nous n'avons pas eu le temps de boucler. A suivre, quoi!

21:17 Écrit par Tout de bon! | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |