29/05/2010

Pour reprendre K'rim... Le jour de Pluche!

Confidences pour confidences. A la presque veille de mon terrible birthday numéro 31, j'ai mis du rouge sur mes petits ongles. Je me suis, à nouveau, teint les cheveux en roux. Léger, le roux. Trop léger. Après trois tentatives infructueuses chez Mimosa pour me les couper... Ben, oui, à chaque fois, je me dis: « Non, les cheveux longs, c'est trop sexy, un carré c'est monotone.... » Et rebrousse chemin avec la même tête qu'à l'arrivée. Toutefois, supportant difficilement cette monotonie capillaire, pas du tout en adéquation avec ma vie, je me suis lancée pour une teinture. Qui a, de plus, le grand privilège de couvrir ses légers gris parsemés ici et là. Surtout là. Me sens un peu plus en mode lionne. Enfin. Ce soir, c'est la party de Pluche, avec les vilains et les vilaines, vodka et dancefloor.... Me reste à me foutre sous la douche, maquillage, habillage, et passer sous un pschit de parfum. Avec mes nouveaux cheveux roux. Putain. Je vais avoir 31 ans. Carrément. Quand j'étais petite, les femmes de plus de trente ans me paraissaient tellement... rangées. Pas du genre à téléphoner à toute la Belgique en cas d'ivresse, à prendre ses désirs pour des réalités, à danser sur les bars... A faire le ménage en jogging et talons aiguilles, chanter du Madonna dans la télécommande comme si quatre cent mille personnes assistaient à un show privé! J'imaginais pas qu'elles faisaient cela, les femmes qui avaient trente ans à l'époque. Et je pensais pas qu'elles parlaient à leurs chaussures, ces femmes-là. A moins que... Toujours cette impression et cette nécessité d'appeler ma tite maman pour la cuisson al dente des courgettes, un truc et astuce pour retrouver l'émail blanc de la cuvette des chiottes ou encore la localisation du lave glace pour y ajouter de l'eau. Pas l'impression d'être rangée ni d'avoir REELEMENT ces putains de trente et un ans.... Toujours cette image de moi, identique depuis l'adolescence. Alors, je m'en fous un peu de cet anniversaire, suis pas encore prête à assumer le poids des années et ce qui va avec, soi-disant. Disent-ils. Ce soir, ce sera une occasion de plus pour un pompidup de toute grande excellence avec la vilainerie au complet, que mon annif a eu l'avantage de réunir dans un même lieu! On est pas bien là? Reposé du gland! A pluche les fous. Le 31 mai, j'aurais 31 ans, pas toutes mes dents, mais la folie de la bête est intacte!

 

 

18:28 Écrit par Tout de bon! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pluche |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.