18/03/2010

Le sirop.

Et une eau violette en terrasse. Avec mon écharpe, mais en terrasse. Putain, le pied intégral! Yeah! Manquait la terrasse du centre pour dire du mal des passants et compter les meufs stringuées, mais c'est déjà pas mal. Après le débrief de la semaine avec les copines, force est de constater que la vie d'une trentenaire s'accommode plus facilement aux tumultueuses montagnes russes. Il est loin le long fleuve tranquille des romans pas chers! Putain, ce bordel! Nerveusement, on en rit. Pour pas pleurer, hein, rapport à notre mascara... Ces moments 'miroirs' sont tellement précieux. Bande de pestes. Addiction au lait russe!!! Ah ben ouais, on est vite passée en mode boissons chaudes, quand même, il a pas fait seize degrés jusque vingt heures, faut pas rêver. Je pensais plus en vivre, de ces moments exceptionnels. C'est vrai. J'ai perdu, j'ai choqué ou mon amie m'a abandonnée. Un jour. Plus d'amie. Le seule, à l'époque. Celle qui comprenait les silences, les regards, qui savait quand je portais le masque de la supercherie. Puis, tu rencontres d'autres personnes, tu prends garde. Vigilance, méfiance. Parce que la blessure précédente ne se referme pas. L'incompréhension ne le permet pas. Et un jour, en buvant un lait russe en terrasse, tu te surprends, à nouveau, à ressentir la confiance. Plus besoin de paroles, rien que ma tête de folle leur suffit pour comprendre. Je peux tout dire, le bon, le bien, le mal et l'inacceptable. Puis moi aussi, je commence à sentir, à savoir, sans les mots. Enfin. Comme une renaissance. Les moments d'exception. Alors, j'en profite, retiens les leçons du passé, car ces moments sont parfois éphémères, même si secrètement, on aimerait qu'ils durent toujours, pour le confort et la sécurité qu'ils nous apportent. A toutes les amitiés, inattendues, prévisibles, virtuelles, en devenir. Un belle journée, en fait. Tout de bon!

22:02 Écrit par Tout de bon! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.