10/03/2010

Genre!

Alors, l'histoire de mon esthéticienne... Genre. Carrément. T'y as cru. Tu rends compte?! Suis pas assez bourrée! Repasse dans une bouteille de vodka. Non, très sérieusement. Un colis de coton m'attend au Delhaize. Que des fringues légers légèrement estivaux! Le montant étant top secret, ne pose même pas la question. Comme le monde frétille grâce à l'argent comptant choquant, je mets mes pièces à contribution pour charrier le divin et récolter des degrés! Je te laisse mon numéro de compte en bas de page. Participe donc à la danse, la transe sauvage qui nous amènera les rayons chaleureux de l'été. File moi tes économies pour m'acheter des tallons aiguilles! Te promets une trentaine de celsius au solstice! Tout ce que je ferais pas pour combler le découvert de ma Visa, hein? 'Elle a pas son pareil' dirait ma mamy! Elle a pas tort la matriarche, suis une miss débrouille devant l'éternel. Ben écoute, quand on passe son adolescence sans une thune, on développe un côté 'bon tuyau'. On ne change pas! On l'aiguise, on le travaille, on le rend discret. Mais on ne le perd jamais. Bon. Passons. J'te laisse, vais mater un dvd, essayer de trouver le sommeil, mettre en pause mes idées tortueuses, mes envies, mes doutes et mes convictions. Trop tue. C'est bien connu! Ah mais oui, bien sûr, je rigole, mais je me traîne toujours un petite insomnie en attente de guérison. Sauf hier. Hier, c'était un bon jour. Little brother, I love you!

22:36 Écrit par Tout de bon! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

question débrouille tout de bon car y a que comme ça qu'on apprend à faire sa route avec maturité !
sinon ça va tite pluchette ?
y a longtemps hein ?
mi ça va bin
;)
bon we

Écrit par : salade de fruits | 12/03/2010

Les commentaires sont fermés.