29/12/2009

Hommage.

Certains dorment avec la bible posée sur leur table de chevet. Pour ma part, depuis presque dix ans, cette bible a pour titre "Dans la solitude des champs de coton" de Bernard-Marie Koltès. Ce livre est abîmé, sa couverture malmenée, les pages croquées, certaines phrases surlignées, des mots entourés. Chaque fois que je l'ouvre, encore et encore, je me laisse surprendre.Extrait...

« Si un chien rencontre un chat – par hasard, ou tout simplement par probabilité, parce qu'il y a tant de chiens et de chats sur un même territoire qu'ils ne peuvent pas, à la fin, ne pas se croiser ; si deux hommes, deux espèces contraires, sans histoire commune, sans langage familier, se trouvent par fatalité face à face – non pas dans la foule ni en pleine lumière, car la foule et la lumière dissimulent les visages et les natures, mais sur un terrain neutre et désert, plat, silencieux, où l'on se voit de loin, où l'on s'entend marcher, un lieu qui interdit l'indifférence, ou le détour, ou la fuite ; lorsqu'ils s'arrêtent l'un en face de l'autre, il n'existe rien d'autre entre eux que de l'hostilité – qui n'est pas un sentiment, mais un acte, un acte d'ennemis, un acte de guerre sans motif. »

10:25 Écrit par Tout de bon! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

slt pluche merci d'être passée dans mon bazard
je viens déjà te souhaiter un bonne année
à bientôt
t'inquiète pas pour les hommes et cette Terre
ils vont bien se démerder tout seul
:)

Écrit par : salade de fruit | 29/12/2009

Les commentaires sont fermés.